Cybersecurity Non classifié(e)

En Irlande, la cybersécurité occupe le devant de la scène

Pourquoi les entreprises irlandaises du secteur informatique sont les mieux placées pour s’adapter à un nouvel environnement difficile. 

L’année 2020 est synonyme d’énormes défis pour les entreprises. Pour le secteur de la cybersécurité, ce sont autant d’opportunités.

Avant même l’arrivée du coronavirus, les prévisions de croissance pour le secteur de la cybersécurité s’élevaient à 10 %. Depuis le début de la pandémie, le potentiel de croissance s’est encore accru.

« L’informatique fait partie des secteurs qui restent forts malgré la Covid », affirme Aoife O’Leary, vice-présidente de la division technologies numériques d’Enterprise Ireland, établie à San Francisco, en Californie.

« Suite au développement du télétravail, certains se sont souvent retrouvés à travailler sur leur propre appareil chez eux et toujours en dehors de leur réseau domestique, ce qui a des conséquences majeures pour les entreprises et la cybersécurité. Cela entraîne assurément une multiplication des opportunités de marché. »

Sécuriser l’avenir des entreprises

Les entreprises irlandaises du secteur informatique sont bien placées pour saisir ces opportunités.

Les technologies irlandaises de cybersécurité ont déjà trouvé leur place dans des applications numériques aux quatre coins du monde, contribuant à protéger les utilisateurs et les données à un moment où le besoin de ce genre de protection n’a jamais été aussi grand.

Beaucoup d’innovations comptant parmi les plus efficaces à l’heure actuelle dans le domaine de la cybersécurité proviennent d’Irlande, et il y a une raison à cela : la puissance du cluster.

L’Irlande marque des points dans ce domaine dans la mesure où elle abrite les cinq premières entreprises mondiales de cybersécurité. Elle est le pays de prédilection de plus d’une quarantaine de multinationales actives dans la cybersécurité. Plus d’une soixantaine d’entreprises et start-ups locales de cybersécurité y ont également élu domicile.

Sécuriser les données de l’Europe

En plus d’abriter le siège européen de nombreuses grandes entreprises technologiques mondiales, l’Irlande héberge selon les estimations plus de 30 % de l’ensemble des données de l’UE.

Le succès économique de l’Irlande est donc étroitement lié à sa capacité à fournir un environnement sûr en permanence pour que ces entreprises puissent y exercer leurs activités.

Avec l’avènement du cloud computing, les centres de données ne sont plus de simples entrepôts mais abritent également des environnements logiciels opérationnels en temps réel. Toute panne ou tout incident pourrait se répercuter aussitôt sur des infrastructures à travers l’UE – et dans le monde entier.

En bref, la cybersécurité est une affaire sérieuse en Irlande.

 Soutenir la sécurité

Le gouvernement irlandais l’a reconnu très tôt en créant dès 2011 le National Cyber Security Centre.

Le pays dispose d’une stratégie nationale de cybersécurité depuis 2015. Sa stratégie actuelle prévoit un développement jusqu’en 2024.

« Les responsables des divisions sécurité d’entreprises du monde entier constatent que la cyberstratégie est placée au premier plan par le gouvernement irlandais. Cela revêt un intérêt particulier pour les cadres américains », indique Aoife O’Leary, qui souligne que le California Consumer Privacy Act relatif à la protection de la vie privée des consommateurs californiens a été adopté deux ans après le règlement général européen sur la protection des données.

Avec les nouvelles avancées technologiques dans le secteur, centrées sur des réseaux virtualisés utilisant des outils tels que la 5G, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets, la capacité de l’Irlande à rester à la pointe du progrès est stimulée par un appui gouvernemental sans faille en faveur du développement des cybercompétences.

Malgré une population d’un peu moins de 5 millions d’habitants, la cybersécurité emploie plus de 6 500 personnes en Irlande, où elle est reconnue à juste titre comme un élément clé du secteur technologique.

Les gouvernements successifs considèrent que la poursuite et le renforcement de ce succès sont essentiels pour assurer la croissance économique future du pays.

Un écosystème riche

Tous ces soutiens ont permis à l’Irlande de développer un écosystème de cybersécurité d’une richesse unique, avec la masse critique nécessaire pour le soutenir aujourd’hui et à l’avenir.

L’enseignement joue un rôle considérable à cet égard.

En Irlande, des formations en informatique et en cybersécurité sont développées et déployées en continu dans l’enseignement secondaire et supérieur.

L’Irlande a ouvert des programmes de licence et de master consacrés à la cybersécurité et ce sujet est intégré sous forme de module dans un large éventail de cursus universitaires de tous niveaux.

Science Foundation Ireland, la fondation nationale pour l’investissement dans la recherche dans les domaines des sciences et de l’ingénierie, soutient les initiatives de recherche sur la cybersécurité.

Cyber Ireland

En 2019, Cyber Ireland, une autre initiative nationale, a été mise en place pour fournir un cadre permettant de soutenir le cluster national de cybersécurité, un atout de plus en plus précieux. Cyber Ireland encourage activement la collaboration entre l’industrie, les universités et le gouvernement.

En effet, l’Irlande se démarque par un secteur de la cybersécurité clairement dirigé par l’industrie, alimenté par les universités et soutenu par le gouvernement, avec une agence spécialisée – Cyber Ireland – à ses côtés pour répondre à ses besoins et l’aider à relever ses défis.

« L’Irlande est en première ligne dans le secteur de la cybersécurité grâce à ce mélange unique et cohérent d’initiatives entrepreneuriales, universitaires et politiques », affirme Aoife O’Leary.

« C’est grâce à ce mélange que son statut de centre mondial d’excellence en matière de cybersécurité gagne en force et en réputation. »

Faire germer le succès des start-ups

Enterprise Ireland joue un rôle essentiel à cet égard. L’agence irlandaise consacrée à l’innovation est également la branche du gouvernement irlandais chargée du capital-risque. Comptant parmi les plus grands gestionnaires de capital-risque en phase d’amorçage au monde sur le plan du flux de transactions, elle s’efforce de soutenir les ambitions mondiales des start-ups irlandaises.

Grâce à son réseau de plus d’une quarantaine de bureaux internationaux, elle vient en aide à 1 300 start-ups, dont 60 entreprises du secteur informatique, générant plus de 260 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel.

Son soutien aux start-ups actives dans la cybersécurité est tout à fait logique sur le plan commercial, compte tenu de l’ampleur des opportunités à venir sur ce marché. Avant la crise de la Covid-19, il était prévu que les dépenses en cybersécurité atteignent 248 milliards de dollars d’ici 2023, alors que le coût de la cybercriminalité dans le monde s’élève à plusieurs centaines de milliards de dollars par an.

Issus des solides programmes universitaires irlandais consacrés à la cybersécurité, les diplômés se greffent à des accélérateurs d’entreprises soutenus par le gouvernement pour créer des start-ups innovantes dans le domaine de la cybersécurité.

Enterprise Ireland leur apporte des fonds, des conseils et un soutien souple en Irlande, ainsi que l’assistance de son réseau d’experts du marché dans le monde entier.

Des investisseurs séduits

C’est grâce à ce soutien que les start-ups irlandaises du secteur informatique attirent autant l’attention des investisseurs internationaux.

Parmi celles-ci figure notamment Tines, une plateforme de SOAR (orchestration, automatisation et réponse aux incidents de sécurité) qui permet aux équipes de sécurité d’automatiser n’importe quel flux de travail, quelle que soit sa complexité et sans avoir recours à des intégrations pré-établies.

Son fondateur est un ancien directeur principal de la sécurité informatique chez DocuSign qui occupait auparavant un poste d’ingénieur en sécurité informatique chez eBay. À ce jour, la start-up a levé plus de 11 millions de dollars auprès de sociétés de capital-risque telles qu’Accel et Index Ventures.

La start-up Evervault, spécialisée dans les technologies de cryptage et dirigée par son fondateur Shane Curran (19 ans), a levé 3,2 millions de dollars de fonds d’amorçage sous l’égide des sociétés américaines Sequoia Capital, Kleiner Perkins et SV Angel.

Le Cyber Demo Day

Afin de promouvoir le succès des start-ups irlandaises spécialisées dans la cybersécurité, Enterprise Ireland a organisé le mercredi 23 septembre un Cyber Demo Day consacré à « la connexion entre la cybersécurité et les politiques publiques ». Cette journée a réuni un panel impressionnant de hauts dirigeants du monde entier, dont Roland Cloutier, directeur de la cybersécurité de ByteDance et TikTok, ainsi qu’Ann Johnson, vice-présidente du Cybersecurity Solutions Group de Microsoft.

Le webinaire peut être visionné en ligne ici

Related Articles

Faites-nous part de votre intérêt pour les

Remplissez le formulaire ci-dessous pour en savoir plus sur les avantages apportés par les entreprises irlandaises en matière de [sector], pour consulter des témoignages clients et pour trouver votre partenaire idéal.




S'inscrireS'inscrire

Thank you

for registering to our newsletter