L’Irlande est une petite économie ouverte qui a toujours été tournée vers les échanges internationaux.

Cette ouverture a favorisé l’accroissement du nombre d’entreprises de technologies médicales installées sur son territoire, lequel est passé de 50 à 300 en l’espace de 25 ans.

Fortes d’une collaboration de longue date avec les nombreuses multinationales implantées dans le pays, les entreprises irlandaises excellent en matière de conformité aux normes internationales et savent comment répondre aux besoins des sociétés étrangères, tant en matière d’innovation que d’efficacité.

Conséquence de la relative petitesse du marché irlandais, la plupart des entreprises regardent depuis toujours au-delà des frontières. Elles sont soutenues dans leur effort d’innovation et de développement à l’international par le gouvernement irlandais, ainsi que par un écosystème qui leur est favorable. D’ailleurs, cette année, le rapport de la Banque mondiale évaluant la facilité à faire des affaires dans 190 pays classe l’Irlande à la 19e place.

Partout dans le monde, le pays est considéré comme un centre d’excellence en matière de technologies médicales. Les entreprises irlandaises comptent parmi les plus dynamiques, les plus novatrices et les plus flexibles. Réputées pour leur attitude volontaire, elles savent entretenir des relations commerciales simples et durables.

L’Irlande occupe le premier rang mondial du classement 2017 de l’IMD, l’institut de management de Lausanne, pour sa capacité à attirer, et à retenir, les collaborateurs les plus talentueux. Par rapport au nombre d’habitants, il s’agit également du pays européen employant le plus de personnes spécialisées dans les technologies médicales. 

Les entreprises présentes en Irlande peuvent s’enorgueillir de disposer d’une main d’œuvre compétente, qui fait preuve d’une bonne aptitude à résoudre les problèmes mais aussi d’un esprit d’équipe et d’entraide remarquable. En outre, la population active irlandaise est la plus jeune d’Europe : un tiers a moins de 25 ans.

Avant d’intégrer le secteur des technologies médicales, les professionnels ont, pour une bonne part, travaillé au sein de multinationales de l’industrie de la santé. De ce fait, ils sont particulièrement aptes à comprendre les attentes des clients et leurs méthodes de travail. En outre, l’écosystème irlandais, en favorisant la collaboration entre les différents acteurs, facilite l’identification des besoins et exigences des cliniques et hôpitaux.

Pour les entreprises locales, qui ont toujours fait le choix de la collaboration et qui entretiennent des relations de longue date avec les géants de l’industrie, l’approche partenariale s’est imposée comme une évidence.

Plutôt que de proposer des produits standardisés, elles préfèrent travailler étroitement avec le client afin de concevoir des solutions sur mesure. Elles font d’ailleurs montre d’une capacité d’adaptation sans pareille aux mutations perpétuelles du secteur.

Face à un changement, elles ne laissent pas les professionnels de santé démunis. Il arrive en effet que l’adoption d’un nouveau dispositif entraîne une perturbation de l’organisation et du mode de travail. Afin de faciliter la transition, les fournisseurs irlandais apportent une assistance technique sur site, même à l’étranger.

La conformité aux normes internationales est au cœur de leurs préoccupations. Les entreprises irlandaises ont maintes fois prouvé leur fiabilité en termes de qualité comme de respect des délais, un atout particulièrement appréciable dans un contexte où les centres de soins sont exposés à des pressions économiques intenses, et où les attentes des patients sont plus élevées.

L’Irlande est en passe de devenir le seul pays européen anglophone dont le droit est basé sur la common law britannique.

Parce qu’il restera un membre engagé de l’UE, ses clients n’ont à redouter aucune fluctuation monétaire, aucune nouvelle barrière douanière, ni aucune atteinte à la libre circulation.