Internet des objets : conséquences sur les datacenters Systèmes de construction haute technologie actualités

L’impact de l’Internet des objets sur le secteur des centres de données

Il est incontestable que l’ Internet des objets aura un impact considérable sur le secteur des centres de données. Le volume d’informations circulant autour  de la planète  va augmenter de façon substantielle au cours des prochaines années. En effet, d’après l’indice « Global Cloud Index 2015 » de Cisco, le taux de croissance annuel moyen applicable au trafic IP en provenance de ces mêmes centres de données est censé  être équivalent à 27 % entre 2015 et 2020, à raison de 15,3 zétaoctets par année. De plus, pas moins de 25 milliards d’appareils seront connectés, pour un total de 50 zétaoctets cette fois.

La forme que prendront les choses est moins prévisible car non uniforme, et dépendra du type de centre de données (appartenant à une entreprise, basé dans le cloud, proposé en partage ou proposé en tant que service), de ses caractéristiques et de sa capacité à gérer les charges élevées et variables. Son emplacement importera lui aussi, dans la mesure où les flux entrants nécessiteront un traitement, une gestion et une transmission spécifiques via des réseaux et des nœuds. Un véhicule autonome, par exemple, pourra être considéré comme un centre de données, et ce même s’il doit être connecté à une infrastructure de contrôle pour que certaines tâches puissent être effectuées.

Transformation numérique

Cette tendance représente une manne conséquente pour les nombreuses entreprises qui s’engagent sur la voie de la transformation numérique. En effet, l’ Internet des objets va de pair avec une optimisation des opérations, de l’utilisation des infrastructures, du fonctionnement global et des capacités. Enfin, les services proposés aux clients sont d’un meilleur niveau et la virtualisation est possible.

Maintenance

Ces entreprises n’ont de cesse d’améliorer les performances de leurs centres de données pour en tirer toujours mieux parti. L’ Internet des objets, quant à lui, concerne divers éléments : la distribution de l’alimentation, les dispositifs de refroidissement, de contrôle, de sécurité et de protection, ainsi que les sous-systèmes associés, les câbles,  ou bien encore les structures en rack et physiques.

Sécurité

L’ Internet des objets induit la collecte des données par le biais de capteurs contrôlables. Par ailleurs, la radio-identification entre en jeu, et des technologies intégrées doivent diriger le flux d’informations et faciliter les analyses qui permettront, elles, de prendre des décisions éclairées (par un humain et/ou à l’aide de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage automatique et de solutions cognitives).

Les implications en termes de sécurité augmentent aussi, car les menaces ciblant les installations informatiques peuvent grandement compromettre ces dernières du fait d’un nombre élevé d’appareils en réseau.

Analyses

L’ Internet des objets présente un autre avantage : l’exécution d’analyses statistiques et quantitatives, et la modélisation prédictive. Pour que les données puissent être considérées comme fiables et utilisables sur le long terme, elles doivent être interprétées de façon appropriée. Grâce à cela, des actions peuvent dès lors être réalisées en toute confiance, en se basant sur du contenu dont la qualité est avérée.

À l’heure actuelle, on dénombre différentes stratégies : l’informatique décisionnelle, l’analyse décisionnelle ou l’exploitation des Big Data. Les deux premières se basent sur des techniques de recherche traditionnelles. La dernière est plus récente et est synonyme de volumes élevés de données complexes, de toute taille. Il est donc essentiel de distinguer celles d’intérêt, en sachant notamment qu’un capteur en périphérie peut ne transférer qu’un millième des données sur 1 %.

Cela signifie que le propriétaire ou l’opérateur du centre de données doit clairement définir les objectifs professionnels. Chaque entreprise a des priorités distinctes, et lorsque l’environnement est très avancé et changeant, il est crucial de savoir discerner les opportunités des problèmes potentiels.

Nouvelles compétences

Traditionnellement, la gestion des centres de données exigeait uniquement de bien connaître les sites et de posséder des aptitudes en ingénierie. Aujourd’hui, l’ Internet des objets requiert une plus vaste palette de compétences (connaissance du cloud, des environnements virtualisés et hybrides, maîtrise des notions de cybersécurité, etc.).

De plus en plus de sociétés attachent de l’importance aux points mentionnés plus haut, en particulier pour leurs opérations marketing et financières. Le tout, sans oublier d’inclure leur centre de données à l’équation pour réellement prospérer.

Parcourez notre livre blanc GRATUIT (en anglais), en cliquant sur le lien ci-dessous, pour en savoir plus sur les principales évolutions à venir dans ce domaine.

 

Related Articles

Construction
Oct 7, 2019

L’investissement dans les centres de données en Irlande estimé à 10 milliards d’euros d’ici à 2022

Faites-nous part de votre intérêt pour les

Remplissez le formulaire ci-dessous pour en savoir plus sur les avantages apportés par les entreprises irlandaises en matière de [sector], pour consulter des témoignages clients et pour trouver votre partenaire idéal.




S'inscrireS'inscrire

Thank you

for registering to our newsletter