Pierre Chauvineau - Med in Ireland Technologies médicales actualités

L’innovation au cœur des préoccupations du salon Med in Ireland 2017

S’étant tenu en octobre à Dublin, le salon Med in Ireland 2017 a accordé une importance de premier ordre à l’innovation.

Reste à définir précisément ce concept.

Pierre Chauvineau, vice-président en charge de la branche Gestion du rythme cardiaque chez Boston Scientific, a pris la parole lors du salon Med in Ireland pour évoquer les opportunités et défis qui caractérisent le secteur des technologies médicales.

Boston Scientific compte environ 5 000 employés répartis sur 3 sites, principalement en Irlande. Il s’agit notamment d’experts en cardiologie interventionnelle (stents), cardiopathies structurelles, troubles vasculaires périphériques, électrophysiologie et gestion du rythme cardiaque, endoscopie, urologie, santé pelvienne et neuromodulation.

Malgré tout, Pierre Chauvineau a remarqué qu’un éparpillement des priorités ne garantissait aucunement le succès sans une stratégie d’innovation précise. Celle adoptée par Boston Scientific revient à investir dans les marchés présentant la plus forte croissance.

Med in Ireland - Boston Scientific

L’innovation, selon lui, est devenue un mot à la mode. L’important serait donc avant tout de s’atteler à proposer des innovations pertinentes grâce à la recherche et au développement, aux partenariats et au recours à une communauté dédiée. Par exemple, les fonds de capital-risque de Boston Scientific concernent 30 investissements relatifs à des opportunités aux évolutions variées.

Le vice-président ajoute que l’innovation technologique est devenue un idéal qu’il convient d’intégrer à l’ADN du secteur. Pour lui, Enduralife constitue notamment un exemple d’innovation à valeur ajoutée, puisque cette solution a permis au National Health Service britannique d’économiser 6 millions de livres sur 5 ans en réduisant les remplacements inutiles en termes de défibrillateurs. Cela a non seulement mené à une croissance notable, mais a également permis de diminuer les dépenses du gouvernement, et d’améliorer la qualité des soins en espaçant les changements d’équipements.

Bronwyn Brophy, vice-présidente en charge de la branche Technologies de diagnostic précoce pour la région EMEA chez Medtronic (qui compte 88 000 employés dans le secteur des technologies médicales, dont 3 800 en Irlande, et 4 800 brevets), a abondé dans ce sens : l’innovation doit donner lieu à des bénéfices tangibles pour les patients et les entreprises.

Rita E. Numerof, présidente de Numerof & Associates, a abordé la situation actuelle du secteur, qui laisse entrevoir l’importance capitale qu’il convient d’accorder à l’innovation. Elle a continué en affirmant qu’en 2050, les personnes âgées de plus de 60 ans constitueraient 22 % de la population mondiale, contre seulement 12 % aujourd’hui. Cette proportion atteindra même les 30 % en Europe, en Amérique du Nord et dans beaucoup de régions d’Asie. En résulte une augmentation des dépenses de santé par personne, et les défis qui vont avec. Rita Numerof a avancé l’idée que des réformes considérables étaient essentielles, en particulier à trois niveaux : l’accès à la couverture sociale, les paiements et l’administration des soins. Par exemple, prix et qualité des traitements demeurent indépendants aux États-Unis, ce qui signifie que l’efficacité d’un produit et les avantages pour les patients ne se traduisent pas nécessairement en bénéfice commercial.

Rita E Numerof - Med in Ireland

Pour s’adapter aux évolutions du marché, les entreprises spécialisées dans les technologies médicales doivent être en mesure de prouver l’efficience de leurs produits, ce qui permettrait d’augmenter les taux d’approbation, de remboursement et d’adoption.

Les questions liées au remboursement devraient, selon elle, faire partie intégrante de l’élaboration des soins, des étapes de recherche et développement à leur administration, en passant par leur conception.

Rita Numerof accepte que les risques fassent partie de tout contrat, or il s’avère que le secteur de la santé est le seul à se passer de « garanties » en cas de défaillances matérielles. Elle espère donc que les acteurs des technologies médicales envisageront de repenser le rapport entre gains commerciaux et avantages pour les patients.

Pour la première fois lors du salon Med in Ireland, Enterprise Ireland a organisé une présentation consacrée à l’innovation dans le domaine des technologies médicales.

Une étude Enterprise Ireland a également révélé que l’innovation constitue un facteur d’attraction des investisseurs sur le marché irlandais.  

Tenez-vous informé des innovations en Irlande grâce à notre newsletter.

 

 

Faites-nous part de votre intérêt pour les

Remplissez le formulaire ci-dessous pour en savoir plus sur les avantages apportés par les entreprises irlandaises en matière de [sector], pour consulter des témoignages clients et pour trouver votre partenaire idéal.




S'inscrireS'inscrire

Thank you

for registering to our newsletter