Know Your Customer expert fintech Fintech

Comment Know Your Customer s’est imposé dans la Fintech en parlant la langue des institutions financières en Asie et dans le monde entier

octobre 1 2018 No Comments

Dans le monde de la fintech où presque tous les processus financiers ont été automatisés à un certain niveau, le processus d’intégration d’un nouveau client nécessite jusqu’à 26 jours pour être effectué. C’est notamment dû au besoin de vérification d’éligibilité par rapport à la législation concernant la lutte contre le blanchiment d’argent qui se fait encore en grande partie manuellement. Fondé à Hong Kong il y a deux ans et demi, Know Your Customer a développé une solution de haute technologie vérifiant la documentation fournie par les nouveaux clients. Elle réduit le temps d’intégration à une seule journée.

« Nous travaillons en tant que partenaire technologique pour les entreprises dans les secteurs de la banque, du droit, des assurances et de la comptabilité, ainsi que dans d’autres secteurs ayant besoin de vérifier efficacement l’identité des clients », explique le PDG et co-fondateur de Know Your Customer, Claus Christensen. « Nous avons d’abord rencontré le problème dans un contexte différent et nous avons pensé que nous devrions être capables de le résoudre par la technologie. Nous avons passé les 18 mois suivants à cristalliser cela en un produit, que nous avons lancé l’année dernière ».

Parler la langue des institutions financières

La réponse du marché au produit a été très positive, mais au début, les commandes peinaient à arriver.

« Nous avons rapidement découvert que le marché voulait notre produit et était prêt à payer pour lui. Mais nous avons également découvert que la vente auprès d’institutions financières n’est pas aussi simple que la vente auprès d’entreprises dans d’autres secteurs », ajoute Christensen.

« Il est obligatoire d’avoir des vendeurs dans l’entreprise qui parlent la même langue que les institutions financières. Nous avons mis en place cette équipe, mais la durée de la négociation d’une vente est encore de six à neuf mois. . Pour une start-up à ses débuts comme Know Your Customer, c’est un véritable défi. Cependant, au bout d’un an seulement, nous avons 19 clients qui achètent nos services.. Nous avons maintenant dépassé le stade du produit initial et nous avons des clients réguliers ».

Une grande partie du développement futur de l’entreprise proviendra de son développement international.

« Enterprise Ireland [l’agence nationale de soutien à l’export] a été très utile pour nous aider à établir des relations à l’extérieur de l’Irlande », affirme Christensen. « Il s’agit d’une organisation formidable pour les start-ups. Tout d’abord, l’investissement de 250 000 € d’Enterprise Ireland a envoyé un signal fort à l’ensemble du marché : le signal que nous sommes une entreprise de confiance. Il a également envoyé un message à d’autres investisseurs potentiels. Enterprise Ireland nous a également emmenés aux bons salons professionnels, nous a présentés à des clients potentiels, notamment lorsque nous sommes allés en Asie ».

 

Établir des partenariats FinTech en Asie

Selon Christensen, l’Asie est très intéressante pour les entreprises RegTech telles que Know Your Customer.

« Le continent est très fortement réglementé et la réglementation est compatible avec la nôtre », souligne-t-il. « L’anglais est également une langue couramment utilisée à Hong Kong et Singapour. Lorsque vous assemblez ces éléments, l’Asie est très intéressante. Nous nous sommes rendus sur un salon professionnel à Singapour l’année dernière, puis nous sommes allés à Hong Kong. Les employés d’Enterprise Ireland sont intégrés dans l’industrie de la FinTech à Hong Kong ; ils nous ont aidés à établir des contacts et sont venus à nos réunions avec les clients ».

Christensen a passé trois mois au premier semestre 2018 sur le programme d’accélérateur Fintech Supercharger à Hong Kong.

« Il a été financé par Liberty Investments et Standard Chartered et fut un véritable succès pour nous. Nous avons obtenu notre premier client hongkongais au bout de trois mois, bien que le cycle de vente soit habituellement plus long. Il s’agit du fournisseur hongkongais de solutions bancaires numériques Neat.hk ».

L’Asie présente d’importantes possibilités pour l’entreprise.

« Le fait d’être en Asie ouvre la voie à une série de pays avec une économie à croissance rapide. De plus, Hong Kong offre une porte d’entrée vers la Chine, la deuxième économie en importance et celle qui connaît la croissance la plus rapide dans le monde. Hong Kong est l’endroit idéal pour nous, car les principales institutions financières chinoises sont toutes en développement à l’extérieur de la Chine. Cela signifie qu’elles sont confrontées à un ensemble de règles très différent. La réglementation est très difficile en Chine continentale et Hong Kong est l’endroit où les institutions financières s’établissent en premier afin d’être exposées à l’environnement réglementaire mondial. Nous sommes parfaitement positionnés pour nous développer là-bas. Cela jouera un rôle important pour notre avenir.

« Nous envisageons également de nous développer en Europe », conclut-il. « Nous visons les marchés germanophones et francophones. Enterprise Ireland est d’une grande aise pour nous mettre en contact avec des partenaires potentiels là-bas ».

Faites-nous part de votre intérêt pour les

Remplissez le formulaire ci-dessous pour en savoir plus sur les avantages apportés par les entreprises irlandaises en matière de [sector], pour consulter des témoignages clients et pour trouver votre partenaire idéal.




S'inscrireS'inscrire

Thank you

for registering to our newsletter